Spasmophilie chronique: comment arrêter l’hyperventilation ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’homme dans ses courses habituelles est exposé à plusieurs pathologies. Celles-ci selon leur agent inducteur et leur mécanisme d’action peut affecter les muscles et les nerfs.

c’est le cas par exemple de la spasmophilie qui se manifeste par plusieurs symptômes parmi lesquelles l’hyperventilation. Cette dernière peut être handicapante et empêcher le malade de se livrer à ces activités quotidiennes.

Dans cet article nous allons vous informer sur ce symptôme et vous dire comment arrêter l’hyperventilation.

Spasmophilie chronique: comment arrêter l’hyperventilation ?

La spasmophilie : qu’est-ce que c’est ?

La spasmophilie chronique est une affection plus ou moins dangereuse ayant pour cause un déséquilibre alimentaire ou une carence en minéraux essentiels notamment le calcium et le magnésium.

Elle se manifeste par une forte excitation des nerfs et des muscles.

L’excitation des nerfs entraîne pour sa part des crampes, une hypersensibilité au stress, des spasmes artériels, la fatigue psychique et musculaire, des fourmillements dans le corps, l’insomnie, une augmentation du rythme cardiaque, des réactions allergiques et aussi l’hyperventilation qui est un symptôme non négligeable.

Quels sont les causes et symptômes de l’hyperventilation ?

L’hyperventilation est un trouble spasmophilique capable d’entraîner des désagréments sur la santé. Il s’agit d’un syndrome ayant pour cause principale le stress engendré par les diverses activités humaines.

Le stress, compte tenu de son intensité peut engendrer une hyperventilation simple ou chronique. d’autres causes (de fortes odeurs, un choc brutal, l’abus d’alcool, de certains médicaments et stupéfiants) sont non négligeables.

L’hyperventilation se manifeste par plusieurs symptômes.

Ceux-ci peuvent être confondus à ceux d’autres maladies mais les plus fréquentes, marquant la différence sont :

les crampes musculaires, le tremblement sans cesse des mains, les palpitations, la vision trouble, la fatigue, l’étourdissement, la transpiration, l’hypertension artérielle et la difficulté respiratoire.

Cette dernière est caractérisée par le dérèglement des mouvements respiratoires, lesquels deviennent plus rapides que la normale.

Comment s’établit le diagnostic et comment en guérir ?

Le diagnostic de l’hyperventilation, lorsqu’elle n’est pas grave est basé sur l’observation. Il consiste à prêter attention aux signes cliniques constituants les symptômes.

Toutefois, lorsque les symptômes deviennent récurrents accompagnés de fortes douleurs, il est raisonnable de faire appel à un agent de santé qualifié.

L’hyperventilation, compte tenu de sa possibilité de créer des dommages à l’homme et de favoriser l’apparition d’autres maladies doit être traitée.

La guérison de l’hyperventilation résulte des comportements à adopter et des actions à mener. Il s’agit entre autres de :

  • élimination de la cause de l’hyperventilation : elle consiste à éviter les pratiques favorisants le stress
  • la pratique de la respiration modérée : il s’agit d’une approche du docteur Buteyko. Cette méthode consiste à essayer la respiration très lente en prenant des respirations moins profondes. Elle induit le déblocage du diaphragme suite au rythme des inspirations et expirations
  • la pratique du Yoga : elle participe à la guérison dans ce sens que le yoga constitue un exercice nécessitant la création d’un vide autour de soi, ce qui permet de se débarrasser de toutes les situations stressantes
  • respirer dans un sac en papier : cette technique permet une réabsorption du dioxyde de carbone (CO2) expulsé et de rétablir l’équilibre entre les taux sanguins

La guérison de l’hyperventilation ne se trouve pas dans un traitement spécifique du fait des causes multiples qui l’induisent.

Pour donc arrêter cette pathologie, l’idéal serait d’opter pour la prévention en identifiant les situations qui engendrent les crises d’hyperventilation et de les éviter.


Lisez aussi:

Sensation de gorge serrée: que faire?

Timidité: comment éviter d’avoir la voix qui tremble ?