Dysphagie et difficulté de déglutition: comment avaler facilement?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Au cours du repas, il peut arriver que l’on ressente une gêne. Celle-ci peut être interprétée par la sensation d’arrêt des aliments mâchés pendant la digestion.

Les personnes atteintes sont souvent contraintes de modérer ou d’arrêter leurs habitudes alimentaires ce qui peut provoquer une malnutrition. Pour éviter une telle complication, il est nécessaire de connaître les habitudes à adopter afin de continuer à s’alimenter.

Découvrez dans cet article, quelques mesures à prendre dans le cas d’une dysphagie.

Dysphagie et difficulté de déglutition: comment avaler facilement?

Quels sont les différents types de dysphagie ?

Il faut savoir que la déglutition intervient à plusieurs endroits au cours de la digestion. C’est en fonction de ce niveau qu’il est défini le type de dysphagie. Lorsque la difficulté d’avaler intervient plus haut, on parle de dysphagie oropharyngée.

Ce type de dysphagie rend difficile l’écoulement du bol alimentaire jusqu’à l’œsophage. C’est la conséquence de plusieurs problèmes intervenus au sein de l’organisme. Nous pouvons citer :

  • Les troubles neurologiques
  • Le mauvais fonctionnement de la moelle épinière
  • Le cancer de la partie touchée

Le second type de dysphagie, quant à lui intervient plus bas. Le malaise est ressenti au niveau de la poitrine. Son nom médical est la dysphagie œsophagienne. Tout comme la dysphagie oropharyngée elle est la suite de plusieurs maux tels que :

  • L’étroitesse du muscle de l’œsophage qui empêche la libre circulation du bol alimentaire
  • La difficulté de l’œsophage à réaliser le péristaltisme
  • Le cancer de l’œsophage

Si vous souffrez donc de dysphagie, cela suppose que vous avez soit une dysphagie œsophagienne ou alors une dysphagie oropharyngée.

Quelles sont les mesures à prendre pour mieux avaler ?

La première des choses à faire est de solliciter une équipe de spécialiste pour vous prendre en charge. Celle-ci sera constituée d’un orthophoniste, d’un diététicien et d’un ergothérapeute.

Leur objectif sera de vous redonner la capacité de manger ou de boire sans difficulté. Pour cela ils établiront des règles que vous devez suivre. L’une de ces règles est la consommation d’aliments adaptés à la circonstance.

Pour cela, vous devez varier votre alimentation. Lors de vos repas, vous devez prendre le soin de diviser en de petites quantités les aliments compacts. Cela vous facilitera grandement la mastication.

De plus, une prise fréquente d’eau est nécessaire pour empêcher la sécheresse dans la bouche. Vous pouvez permuter l’eau avec d’autres produits liquides comme la crème glacée, le lait ou les sucettes.

Ensuite, il est important de prendre une bonne posture pendant que vous mangez. Habituez-vous aussi à la soupe dans votre alimentation pour faciliter la déglutition.

Par ailleurs, vous pouvez faire usage de certains médicaments. Lorsqu’il est nécessaire une chirurgie vous êtes recommandée pour agrandir la paroi de l’œsophage.

Pour finir, des exercices seront utiles pour rendre fonctionnel à nouveau les nerfs qui permettent d’avaler les aliments.

La dysphagie est un mal qui intervient au niveau de la gorge. Cela rend la déglutition difficile chez la victime et peut être la source d’autres maux si elle est négligée.

Pour ce faire, une prise en charge est nécessaire une prise en charge au cours de laquelle doivent cohabiter plusieurs spécialistes qui travailleront pour votre rétablissement. Ces spécialistes vous aideront pour la mise au point des techniques de déglutition.


Lisez aussi:

Diaphragme bloqué: comment débloquer son plexus solaire ?

Gène dans la gorge et stress: comment vaincre sa timidité?